Urgent! Campagne négative à l’encontre de Moukhtar Abliazov
© mukhtarablyazov.org 14.08.2014

Selon une information de la Fondation Dialogue Ouvert, une campagne a été lancée via Internet contre Moukhtar Abliazov, dissident kazakh et principal opposant du président, Noursoultan Nazarbaïev. A présent, Abliazov se trouve en prison à Corbas, en France, où va se dérouler son procès d’extradition. Depuis le mois de juillet de cette année à peu près via les sites Internet français, sévit une campagne négative contre l’opposant, dont le but est de le discréditer. La fondation a des raisons de supposer que derrière cette campagne se tiennent les autorités kazakhes.

Pour la première fois, au début de juillet de cette année, de fausses information concernant Abliazov ont commencé à apparaître sur des blogs et des sites Internet rarement visités, où l’opposant a été comparé à Bernard Madoff, le financier américain condamné à 150 ans de prison pour avoir créé une pyramide financière suite à laquelle des milliers d’investisseurs privés, des organisations et des banques ont subi des pertes.

Initialement, les informations sont apparues sporadiquement, et la qualité des textes était très mauvaise, mais depuis le mois d’août la campagne a pris son élan. Dans les résultats de recherche sur Google, après avoir rentré le mot « Abliazov », de fausses informations sont affichés à son sujet. Dans le réseau est apparu également un court enregistrement vidéo qui présente l’opposant kazakh sous un angle négatif. Le document est basé sur des titres de presse manipulés concernant l’arrestation du dissident. On a rendu accessible également une pétition appelant à son extradition.

Certaines fausses publications ont été aussi copiées sur le Twitter, en modifiant de ce fait la hiérarchie des résultats de recherches de Google sur le mot « Abliazov ». Le 12.08.2014, le site sur Twitter qui dénigre l’opposant se trouvait sur la 5ème position des résultats de recherche.

Selon la famille Abliazov, ces actions ont transgressé les limites des méthodes classiques utilisées dans le domaine des relations publiques, de ce fait l’intervention des avocats de la victime est indispensable.

Les parties qui divulguent de fausses informations concernant Abliazov

La fondation recommande une prudence lorsqu’on navigue sur les sites mentionnés ci-dessous, il existe en effet un risque d’attaque de hacker. Une partie des portails présentés a déjà été supprimée suite aux interventions des avocats d’Abliazov. 

  • Pétition sur la plateforme « Change.org » appelant à l’extradition du dissident kazakh (la page a été déjà supprimée),

1014 internautes ont signé la pétition créée le 25.07.2014, appelant à l’extradition de Moukhtar Abliazov. Pendant les deux dernières semaines, le positionnement de la pétition dans les résultats de recherches sur Google s’est nettement amélioré, en avançant de la troisième à la première page. Juste avant le blocage du site par l’administrateur, la pétition s’affichait comme troisième résultat de recherches pour les internautes  français.

Sur la plateforme « Change.org » est accessible également une pétition pour la défense d’Abliazov, lancée par son fils, Madiyar Abliazov le 6.09.013[1]. Sur la pétition 2,848 signatures sont visibles. La Fondation encourage à soutenir cette initiative.

  • moukhtarabliazov.brandyourself.com (ce site a été déjà supprimé)

Sur le portail on a créé un profil de Moukhtar Abliazov où le dissident est traité d’«escroc » et qui appelle à signer la pétition mentionnée ci-dessus.

  • Blog lesblogsdeplon.fr

Sur le blog, on a publié une fausse information concernant  «l’emprisonnement d’Abliazov suite à une fraude de soi-disant 5 milliards d’euros ». L’auteur cite entre autres Antonin Levy (avocat de la banque BTA), Solange Legras (procureur d’Aix-en-Provence) ou les autorités d’Interpol. Sur le blog on été également placés des liens vers la pétition mentionnée ci-dessus.

Dans l’un de ses rapports, la Fondation a informé sur les résultats d’une enquête journalistique concernant le procès d’Abliazov, publiée en février de cette année sur le portail Trust.ua qui a révélé une collaboration étroite entre le procureur et les juristes intervenant au profit de l’extradition du dissident, y compris A.Levy. [2] L’affaire a été largement commentée par les médias français.

  •   Plateforme micro-blog Tumblr – abliazov.tumblr.com (le site a été déjà supprimé)

Sur le blog « Vérité sur Moukhtar Abliazov » on a publié un enregistrement vidéo de deux minutes qui le présentait comme un criminel agissant dans l’arène internationale. Les informations placées sur le site ont été basées sur les titres de presse manipulés qui ont rendu public, entre autres, les informations concernant l’arrestation du dissident ainsi que le jugement de la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Sur le blog se trouvaient également des liens vers la pétition et d’autres pages qui divulguent de fausses informations (notamment fondationdemeurehistorique.fr, lesblogsdeplon.fr).

Le même enregistrement vidéo a été publié également sur le site lederniermaitredelair.fr, où se trouvaient aussi des liens vers la pétition.

  • fr.slideshare.net/moukhtarabliazov (ce site a déjà été supprimé)

Sur l’un des comptes créés sur le slideshare.net a été rendue accessible une iconographie représentant Abliazov en tant que criminel.

  • Site banksterleaks.com

Les auteurs de ce site estiment que leur mission est de «révéler et de rendre public les informations et les documents qui prouvent les délits commis par des banquiers et des escrocs ». La majorité des articles est consacrée à Abliazov, mais  quelques articles mentionnent B. Madoff – certainement pour rendre le site vraisemblable et pour comparer le dissident kazakh à l’escroc financier américain.

  • Sites Internet:

- moukhtarabliazov.fr;
- okhy.com/buffer/index.asp?web=moukhtarabliazov.fr

Sur ces sites sont publiées de fausses informations concernant Abliazov, et leurs auteurs appellent également à extrader l’opposant.

  • Certains de ces sites comportent des liens vers la pétition appelant à l’extradition d’Abliazov.

-       preventec-environnement.fr 

- fondationdemeurehistorique.fr

- lederniermaitredelair.fr

 

La Fondation Dialogue Ouvert estime que la campagne négative visée contre Moukhtar Abliazov est une nouvelle preuve témoignant que l’opposition kazakhe est persécutée. La campagne s’inscrit dans le cadre de la poursuite déclenchée par le président, Noursoultan Nazarbaïev, contre les représentants de l’opposition sur tout le territoire européen. Les fausses accusations portées contre le dissident ont un caractère politique et elles ont pour but d’éliminer Abliazov en tant qu’adversaire politique.

La campagne via Internet confirme que les accusations formulées à l’encontre du président de la banque BTA, ont été fabriquées de toutes pièces. Les méthodes utilisées par Astana sont contradictoires avec les principes universels des pays démocratiques. La Fondation Dialogue Ouvert appelle les représentants des autorités françaises et les forces de l’ordre, ainsi que le tribunal et le parquet chargés de l’extradition d’Abliazov, à considérer le dossier du dissident kazakh comme une affaire motivée par des raisons politiques, déclenchée à la demande d’Astana, et à conduire une enquête concernant la campagne négative sur les sites Internet français.

Afin d’obtenir une information plus détaillée, veuillez nous contacter :
Lyudmyla Kozlovska - lyudmylakozlovska@odfoundation.eu 
Anne Souleliac - anne.souleliac@odfoundation.eu
Fondation Dialogue Ouvert

  • Réactions du monde